mardi 29 octobre 2013

BELHARRA VS SURFEURS

Stéphane Iralour ;  Photo : Cazenave
Aux premières heures du matin la foule était nombreuse sur la Corniche d’Urrugne pour assister au réveil du monstre des mers : La Belharra. 

La forte dépression qui secouait nos côtes avait rendu les conditions climatiques optimales pour le passage de la vague géante.
Certes, elle n’était pas au mieux de sa forme, les conditions n’étaient pas les meilleurs et il y avait du vent, mais les vagues ont tout de même atteint les 10m de hauteur. 

Dans l’eau, au line-up, les surfeurs expérimentés de la Belharra Stéphane Iralour, Alain
Riou, Peyo Lizarazu et Eric Rougé accueillaient à leurs côtés la nouvelle génération des Big Waves Riders : Mathieu Crepel, champion du monde de snowboard, Pierre Rollet, jeune angloy de 19 ans surdoué et Justine Dupont, qui du haut de ses jeunes 22 ans est la première femme à avoir surfé la Belharra. Tous étaient prêts à en découdre avec le monstre des mers basques. Les anciens comme les petits nouveaux se sont tour à tour lancés pour affronter les immenses vagues de 10 à 12 mètres de haut. 

Justine Dupont,  livre ses impressions au Magazine Surf Session après son défi remporté : « À Belharra, le plus impressionnant, c’est cette vague qui n’en finit pas, cette impression de descendre une pente interminable. Et aussi le bruit, la puissance sourde de l’océan, cette eau qui bouge, le côté massif de l’endroit… »
Justine Dupont en plein ride ; Photo : Bastien Bonnarme

Tous sont des professionnels du surf et surtout du surf de grosses vagues. Pour défier ces mastodontes, nos valeureux surfeurs sont alors tractés par des scooters des mers qui les déposent au creux de la vague.Ils doivent suivre tout de même une préparation spécifique et surtout s’entraîner à ne pas paniquer s’ils tombent à l’eau et sont pris par la houle. Suite à une chute lors de la session d’hier, Peyo Lizarazu donne son secret pour rester calme une fois sous l’eau dans le journal Sud-Ouest : « un sophrologue m’a conseillé d’imaginer que je faisais un gâteau : je mets les œufs, je rajoute la farine... et cela me permet de passer le temps… ».

La session d'hier s'est déroulée sans encombres majeurs et c'est tant mieux. Que ce spot reste le plus longtemps possible un spot de plaisir autour du surf extrême et des sensations.

En attendant, la nouvelle génération était bien présente et a su montrer qu’elle était prête à reprendre le flambeau pour affronter les prochaines apparitions de la Belharra.

A découvrir la vidéo de la session du 28 octobre 2013 filmée des hauteurs des falaises de la Corniche d’Urrugne :



Retrouvez l’intégrale de l’interview de Justine Dupont : http://www.surfsession.com/2013/10/29/justine-dupont-premiere-surfeuse-a-belharra/
L’article du journal Sud Ouest :
http://www.sudouest.fr/2013/10/29/et-belharra-s-est-levee-1213780-4018.php

Aucun commentaire:

Publier un commentaire